29 septembre 2020

La famille débarque, à nous les retrouvailles ! – La vie est un voyage

Par Fabien

Octobre 2015 restera marqué comme le mois où la famille Lemercier s’est retrouvée au Sénégal ! Après plus de 10 mois de séparation, nous voici réunis pour une semaine intense de découverte à l’autre bout du monde, notre monde ! 

Inquiétudes du 1er voyage, questionnement, découvertes, surprises ! 

Rétrospective sur cette semaine passée bien vite …

Il y a un an, j’annonçais à mes parents que j’envisageais de partir au Sénégal ! Je pense que cette décision a été difficile à accepter pour ma famille et que de nombreuses craintes les a envahis. Mais contre toute attente, dès le début d’année, l’idée est lancée : un voyage en famille au Sénégal pour la fin d’année. En avril déjà les billets sont pris, Laura arrive à son tour à poser des congés et prendre ses billets, questions santé, questions pratiques, questions organisations, petit stress lié au voyage, puis finalement les voilà arrivés à Dakar tout sourire !

Avec les quelques mois déjà passés dans le pays et les différents séjours à droite à gauche, je commence à plutôt bien connaitre certains coins ; j’ai donc préparé un programme aux petits oignons pour que l’on puisse voir le plus de choses possibles tout en profitant d’un peu de détente, ce sont les vacances tout de même ! 

Avant de se lancer dans le détail de la semaine, juste quelques mots sur les retrouvailles ! J’adore ce moment où tu attends (malheureusement derrière des grilles à l’aéroport de Dakar) et où tu sais que la personne que tu attends est là, pas loin, et que d’un moment à l’autre, tu vas apercevoir son visage dans la foule qui cherche les siens. Le premier visage que nous avons vu est celui de Lolo, toute décontracte ! Puis ceux des parents et nous voilà tous les cinq 🙂

Donc pour les premiers jours direction le village de pêcheurs de Yéne sur la petite côte avec une excursion à la réserve de Bandia.

Pour la suite du séjour direction le Sine Saloum avec une étape à l’île aux coquillages. L’île aux coquillages est frappante de par la coexistante de ses populations chrétienne et musulmane sur un si petit territoire. A l’inverse du reste du pays, 95% de la population est chrétienne. L’église domine au centre de l’île ; mais les musulmans y ont aussi toute leur place avec même de nombreuses familles mixtes. Cette coexistante se traduit jusqu’à son cimetière où sépultures musulmanes et chrétiennes se partagent l’espace.

Ensuite direction Palmarin et sa réserve naturelle et le delta du Sine Saloum. Notre première excursion sur place a été l’observation des hyènes au crépuscule. Aucune hyène n’a pointé son nez mais ça nous a valu une bonne rigolade. Puis le lendemain balade en pirogue dans les îles du Saloum avec une  visite du village de Niodior.

2ème étape dans le Sine Saloum : l’île de Mar Lodj, accessible par une heure de taxi sur la piste puis 20 minutes de pirogue. Nous arrivons dans ce petit coin de paradis sous un soleil magnifique et un fleuve qui n’attend qu’une chose : que l’on s’y jette ! Nous posons nos valises pour une seule nuit mais les instants passés la-bas sont magnifiques.

Après ces quelques jours au cœur du Sénégal, il est temps de reprendre la route pour Dakar.

Le vendredi j’en profite pour présenter mes collègues autour d’un petit déjeuner improvisé puis direction l’île de Gorée. Cette île qui contraste tant entre la beauté du lieu et les horreurs qui y ont eu lieu lors de la période d’esclavagisme qui a duré près de trois siècles. Ce lieu hommage nous rappelle que l’Homme est très souvent son pire ennemi.

Nous clôturons cette semaine par des petits lieux qui font notre quotidien tels que notre petit resto de quartier ou encore des petits resto en bord de mer, et bien sur un cours de surf pour Lolo 🙂