Guatemala

 

Août 2018

 

Le Guatemala ... une belle surprise !

 

Ce pays dont nous entendons peu parler allie des paysages variés, des villes charmantes, une culture riche. Nous avons pu nous en rendre compte malgré un séjour assez rapide sur place.

 

La plus part des guatémaltèques sont issus directement des tribus Maya et ont conservé leurs langues, leurs coutumes, leur folklore et leurs costumes traditionnels, riches en couleurs.

La langue officielle est l’espagnol mais nous entendons régulièrement, dans les transports notamment, de nombreux dialectes indiens qui représentent à eux-seuls 60% de la population.

 

Ces cinq jours au Guatemala sont passés vite mais ont été riches en découvertes.

 

 

Dès notre arrivée à Ciudad Guatemala, nous faisons cap à l’ouest vers le lac Atitlan. Beaucoup de transports en une journée mais nous sommes tout de suite charmés par la beauté du lac et l’authenticité des lieux. Il est situé en altitude, comme de nombreux sites du pays, et s'étend sur 130km². Nous découvrons au fur et à mesure une vie paisible encore beaucoup tournée vers un mode de vie traditionnel basé sur la pêche, la culture du maïs et du café et le tissage.

 

La traversée du lac en lencha nous amène à San Pedro la Laguna où nous avions réservé notre hébergement. 

Nous passons une soirée tranquille dans le village avant d’enchaîner les excursions les jours qui suivent.

Le lendemain matin, nous prenons la direction de Chichicastenango, célèbre pour son marché.

Ce marché indien est en effet le plus grand et le plus coloré du pays : tissus, bijoux, masques en tout genre. Avec plaisir, nous nous frayons un chemin dans les dizaines d'allées. Nous prenons également le temps de nous arrêter sur la place de l'église ; il y règne une ambiance indescriptible à la fois paisible et bouillonnante où les marchands de fleurs dominent.

Impossible de quitte la ville sans jeter un œil au cimetière  : perchées sur une colline, les croix et sépultures de couleurs rendent le lieu paisible, solennel et le cadre exceptionnel. Un détour qui vaut le coup ! 

Le surlendemain, nous programmons un réveil matinal pour grimper sur le bout de l'Indian Nose (le reconnaissez-vous sur la dernière photo de cette série ?).  Il faut savoir que le lac est cerné de nombreuses montagnes mais aussi de trois volcans. L'Indian Nose est un spot parfait pour admirer le lac, et d'autant plus au lever du soleil.

 

Après Atitlan, la seconde étape était la belle ville d'Antigua.

 

Cette ville est un vrai coup de cœur dès les premières minutes. Le charme de la vieille pierre, des ruines, des demeures coloniales et de leurs patios fleuris, des couleurs et des rues pavées.

 

Antigua, située à 1500m d'altitude,  est inscrite au patrimoine mondiale de l'Unesco et est dominée par les volcans qui l'entourent.

 

Fondée par les espagnols en 1543, il y règne une douceur de vivre assez frappante malgré de nombreuses catastrophes naturelles (tremblements de terre, éruptions volcaniques comme en juin dernier).

 

Aux premiers abords pas besoin de plan, la ville est construire en damier ; puis les rues pavées se révèlent être un petit labyrinthe dans lequel il est agréable de se perdre pour admirer l'architecture si bien préservée. 

Et comme toujours pour finir, une petite touche culinaire !

Commentaires: 5
  • #5

    Clem (lundi, 10 septembre 2018 14:21)

    Trop beau toutes ces couleurs ! Ca donne hyper envie. Merci pour le voyage ma copine :-)

  • #4

    Moun (dimanche, 09 septembre 2018 07:53)

    Intriguant c'est le mot juste.
    C'est superbe et tellement dépaysant, toutes ces couleurs. Même le cimetière est beau.

  • #3

    Nanou (jeudi, 06 septembre 2018 13:58)

    Chaude couleur qui me font penser à Cuba mais avec une sérénité qui se ressent même au travers des photos. Intrigant ce pays :-)

  • #2

    Laura (mercredi, 05 septembre 2018 07:48)

    Encore un bel article doudou avec de superbes photos! Ça me donne encore plus envie de découvrir ce coin du monde!

  • #1

    Poun (mardi, 04 septembre 2018 23:02)

    Tu nous brosses encore une fois une bien belle carte postale, c'est le moins que l'on puisse dire. Que de belles couleurs... et un voyage certainement fascinant. Bisous.